L’info en continu

    • jeudi 25 juillet
    • 11h07

      Sécurité juridique – La troisième édition de la rentrée économique se tient ce jeudi 25 juillet 2019 à la salle des banquets du Palais présidentiel de Koulouba sous la présence du Président de la république SEM Ibrahim Boubacar Keita. Placé sous le thème « préservation et maintien de la sécurité juridique et judiciaire des affaires au Mali » les échanges se font en présence de la presse nationale et internationale.

    • mercredi 24 juillet
    • 16h33

      Niafunké : un nouveau chef coutumier nommé. Baba Aly Gatta a été désigné comme chef coutumier de Niafunké après sept ans de tractations judiciaires. Il a été présenté le 23 juillet 2019 au préfet en présence des autorités communales et les notabilités de la localité. Selon les habitants, le choix porté sur Baba Aly Gatta est la solution au problème de chefferie de Niafunké.

    • 16h05

      Ségou : lancement de la campagne de prévention contre le paludisme. L’objectif de cette campagne lancée le 23 juillet 2019 est de réduire la morbidité et la mortalité liées au paludisme et la mortalité des enfants de 3 à 59 mois. Selon nos confrères de StudioTamani, 610 distributeurs, 83 superviseurs et plus de 535 médicaments ont été mobilisés pour la campagne. La cérémonie de lancement a enregistré la présence des autorités administratives et politiques, des responsables du secteur de la santé et les partenaires techniques et financiers.

    • 15h18

      Barkhane – Le Général de Division Frédéric Blachon, Commandant de la Force Barkhane en fin de mandat au Mali a été reçu mardi à Koulouba par le Chef de l’Etat. Le général Blachon qui était accompagné de l’Ambassadeur de France au Mali et de son remplaçant le général Pascal Facon, était venu rendre une visite de courtoisie au Président de la République et lui faire ses adieux peut-on lire sur le site de l’AMAP.

    • 14h28

      Congo Kinshasa – Dans un communiqué publié mardi 23 juillet, le ministère de la Santé annonce quatorze nouveaux cas confirmés de la maladie à virus Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Dix cas sont enregistrés à Beni, l’un des foyers de l’épidémie ; deux autres cas sont signalés à Mandima (Ituri), un à Oicha et un à Mutwanga (Nord-Kivu). Le ministère de la Santé publique signale également six nouveaux décès des cas confirmés. Il s’agit de trois décès communautaires : un à Beni, un à Mandima, un à Mutwanga ainsi que trois autres enregistrés au centre de traitement Ebola de Beni. Depuis le début de la riposte à l’épidémie d’Ebola, le cumul des cas est de 2 582 pour un total de 1143 décès. 729 personnes ont été guéries, conclut le communiqué.

    • 11h42

      Sécurité et Coopération – La ministre de la Défense du Royaume de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord, Penny Mourdaunt en visite au Mali a annoncé l’arrivée (confirmée par le patron de la Minusma, le Lieutenant Général Dennis Gyllenspore), d’un contingent de 250 hommes qui vont venir renforcer la MINUSMA pour une mission de trois ans à partir de début 2020.

    • mardi 23 juillet
    • 12h07

      GAO – Explosion d’un pick-up – Des blessés et dégâts matériels au camp militaire. Un véhicule pick up a explosé lundi, faisant plusieurs blessés et des dégâts matériels importants du côté des éléments de la Force Barkhane et de la MINUSMA, stationnés dans le Camp de Gao. Un pick-up arboré aux couleurs de l’ONU a explosé aux environs de 16h dans la base de la force française Barkhane camp 1 de Gao après avoir forcé le portail, dépassant le premier check point, blessant des soldats Français et Estoniens et causant d’importants dégâts matériels, selon l’AMAP. Une enquête a été ouverte.

    • 10h47

      Bankass – Retour des réfugiés maliens du Burkina Faso. Ils ont quitté leurs villages à cause de l’insécurité. Ce sont des hommes, des femmes et des enfants ressortissants de Kinseré ou de Weressé dans la province de Sourou au Mali. Des localités qui ont connu des attaques sporadiques des hommes armés non identifiés. Ces maliens estimés à plus 260 réfugiés qui avaient quitté leur pays sont de retour depuis le 19 juillet à Bankass dans la région de Mopti. Source : Studio Tamani

    • 10h29

      Justice – Le Syndicat Autonome de la Magistrature et le Syndicat Libre de la Magistrature condamnent les propos dans lesquels l’Ambassadeur Allemand Dietrich Becker en fin de mission qualifie la justice malienne de « corrompue ». Dans un communiqué, les deux syndicats ont affirmé, ce week-end, que la sortie de l’ambassadeur est « infondée » et ne vise qu’à porter atteinte à la justice malienne et au climat des affaires.

    • 10h21

      Sécurité alimentaire – Les travaux du forum national sur la nutrition et l’alimentation au Mali s’ouvrent ce mardi au Centre international de conférence de Bamako. Cette rencontre est un cadre d’échanges pour plus de 400 experts des secteurs de la nutrition et de l’alimentation venus de la sous région et du monde. Ce forum se présente aussi comme un moment de capitalisation des expériences et de réflexion sur les nouvelles orientations pour une gouvernance multisectorielle efficace et durable de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali.

    • 10h16

      Société – Lancement de l’opération 100 000 branchements sociaux en eau en faveur des plus démunis. Cette opération qui s’inscrit dans le cadre du programme présidentiel d’urgences sociales d’accès à l’eau, va permettre de doter plusieurs familles en eau potable à un prix forfaitaire de 20 000 F CFA au lieu de 120 000 F CFA, le prix d’un branchement normal.

    • lundi 22 juillet
    • 10h20

      Koro – Trois personnes ont été tuées et plus de 700 têtes de bétail emportées samedi 20 juillet par des hommes armés non identifiés, dans les localités de Kindé et de Kassanwanda, dans la commune de Diankabou, Cercle de Koro selon l’AMAP. Des hommes armés non identifiés ont attaqué nuitamment le village de Kindé, tuant trois personnes et emportant plus de 300 têtes de bétail après avoir fait la veille, une incursion dans le village de Kassawanda, sans perte en vies humaines mais en emportant plus de 400 têtes de bétail.

    • 10h07

      Secteur minier – La Première Session ordinaire de l’année 2019 du Comité de supervision de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives au Mali (ITIE-Mali) s’est tenue ce vendredi 19 juillet à la Primature sous la Présidence du premier ministre Boubou CISSÉ. Il ressort de cette session, que le Conseil d’Administration de l’ITIE, qui s’est tenu à Paris le 17 juin 2019, a procédé à la seconde validation du Mali et a reconnu les progrès significatifs avec des améliorations substantielles dans la mise en œuvre du processus ITIE au Mali. Le Conseil d’Administration de l’ITIE a également entériné l’élection du Mali au Conseil d’Administration de l’ITIE pour le compte du sous-collège des pays francophones d’Afrique de l’Ouest pour un mandat de six (06) ans. Plusieurs recommandations ont été formulées par les membres du comité de supervision pour l’amélioration de la transparence et l’accès du public à l’information sur la gestion des revenus issus de l’exploitation minière.

    • 10h00

      Région de Mopti – Le griot Modi Djigandé dit « Niappa » assassiné par des hommes armés, vendredi 19 juillet, à son domicile dans la localité de Dialloubé, située à une soixante de kilomètres de Mopti.

    • jeudi 18 juillet
    • 17h39

      CAN 2021 – Le tour préliminaire des qualifications, avec lequel 4 équipes se qualifieront pour la phase de groupes : Libéria vs Tchad – Soudan du Sud vs Seychelles – Maurice vs Sao Tomé-et-Principe – Djibouti vs Zambie

    • 16h49

      Justice – La justice malienne a déclaré irrecevable la plainte du fils du président Ibrahim Boubacar Keïta pour diffamation à l’encontre du journal Le Sphinx et de Bamako FM. Les deux médias évoquaient une éventuelle implication de Karim Keïta dans la disparition du journaliste Birama Touré. Les avocats du plaignant ont désormais quinze jours pour faire appel de la décision de justice. En attendant, le mystère reste entier. La justice n’a pas encore examiné le fond du dossier et la disparition du journaliste Birama Touré, depuis un peu plus de trois ans, n’est toujours pas élucidée.

    • 16h37

      Le colonel Moussa Soumaré a pris le commandement de la 3ème Région Militaire, le jeudi 18 juillet 2019. La cérémonie de passation a eu lieu sur la place d’armes de Kati. Elle était présidée par le Chef d’état-major de l’Armée de Terre, le général de brigade Kèba Sangaré. Le nouveau commandant de zone place son mandant sur le signe du travail, du respect, de la vigilance et de la confiance. Le colonel Moussa Soumaré a enfin réaffirmé sa disponibilité pour la protection des personnes et de leurs biens.

    • 11h00

      Le 16 juillet, l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne a remis un important lot d’équipements à l’armée malienne à la Place d’armes de Kati. Il se compose de 29 Caspirs (véhicules de protection), 4 100 gilets pare-balles, 4 300 chaussures rangers et 2 700 casques balistiques, entre autres. Ce don intervient à un moment où des effectifs importants de l’armée malienne vont être déployés au centre du pays. L’insécurité dans cette zone est une réelle menace à la stabilité et à la paix entre les populations. Au sein de la MINUSMA, l’Allemagne contribue, avec 1 000 Casques bleus, à l’appui dans la surveillance, le détachement d’hélicoptères, le ravitaillement des aéronefs et l’utilisation des drones. En plus de ce soutien, les Allemands sont aussi présents, avec 350 soldats, au sud du pays, dans le cadre de la mission de formation de l’Union européenne (EUTM) en faveur des FAMAs. En droite ligne de la dynamique d’accompagnement du renforcement des capacités des acteurs maliens dans divers domaines depuis des décennies, notamment l’investissement dans le développement local à travers la GiZ. Mais l’Allemagne est « déçue » de la corruption qui règne au Mali, surtout dans le domaine de la justice. Dans une interview accordée récemment au quotidien L’Indépendant, l’Ambassadeur dénonçait cet état de fait et disait n’encourager aucun Allemand à venir investir au Mali actuellement. Un langage pragmatique, mais qui, dans l’immédiat, ne semble pas inquiéter les auteurs de malversations.

    • 10h58

      Une mission FAMa d’escorte logistique est tombée dans une embuscade, dans la journée du 17 juillet 2019 entre Fafa et Bentia. Cette mission avait quitté Labbézanga pour Gao. Au cours de cette opération, les FAMa déplorent un mort et deux blessés. Les poursuites ont été engagées. L’évaluation provisoire des ratissages fait état de cinq terroristes tués.

    • 09h29

      Diplomatie – Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est arrivé mercredi à Dakar où il a pris part aux obsèques du président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales et Secrétaire Général du Parti Socialiste Sénégalais, Ousmane Tanor Dieng décédé le 15 juillet 2019 en France à l’âge de 72 ans.

    • 09h24

      Agriculture – Adoption du projet de décret fixant le cadre organique de la Cellule d’Exécution du Projet 1 du Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel. Le Projet 1 du Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel est créée par l’Ordonnance n°2017-010/P-RM du 23 février 2017 avec pour mission d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali. Le projet de décret adopté dote pour les cinq (05) prochaines années la Cellule d’Exécution du projet en personnel nécessaire pour l’exécution de sa mission.

    • 09h11

      Sécurité et protection civile – Le Conseil des Ministres a adopté le 17 juillet 2019 un projet de décret portant code d’éthique et de déontologie des fonctionnaires de la protection civile. Le projet de décret adopté est pris en application de la Loi n°2015-002 du 30 janvier 2015, modifiée, portant statut des fonctionnaires de la protection civile. Il fixe les règles d’éthique et de déontologie applicables aux fonctionnaires de la protection civile dans l’exercice de leur fonction et précise également leurs droits, obligations et devoirs.

    • 09h09

      Ministère de l’Agriculture – Le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret fixant le cadre organique de la Cellule d’Exécution du Projet 1 du Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel. Le Projet 1 du Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel est créée par l’Ordonnance n°2017-010/P-RM du 23 février 2017 avec pour mission d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali. Le projet de décret adopté dote pour les cinq (05) prochaines années la Cellule d’Exécution du projet en personnel nécessaire pour l’exécution de sa mission.

    • 08h57

      Concours de recyclage Anka Sikida Lakana 2019 – Le premier prix de cette édition qui s’élève à une enveloppe d 10000 Euros, revient à Sanuva (une société de gestion des déchets) représentée par le co-fondateur Moussa Coulibaly. 2000 Euros c’est le montant qui est revenu à Zozani représenté par F. Dembelé. La troisième lauréate est une journaliste de profession engagée sur les questions environnementales notamment avec le Mouvement Mali Propre. Fatoumata Koita vient clore cette série de prix avec 1000 Euros. A noter que le concours s’est déroulé dans un local de Bamako sur la Corniche de Badalabougou dans la capitale malienne le 17 juillet 2019.

    • mardi 16 juillet
    • 16h16

      Basket-ball – Le Mali n’a pas pu conserver son titre de Champion d’Afrique de Basketball des moins de 16 ans. En finale de l’édition 2019, disputée dimanche nuit, au Pavilhão Desportivo Vavá Duarte à Praia (Cap Vert), son représentant s’est incliné devant celui d’Égypte (66-57). Toutefois, les protégés du coach Mamoutou Kané sont qualifiés pour le mondial U17 FIBA-2020.

    • 14h08

      La passation de commandement entre le Directeur général de la Gendarmerie nationale sortant, le Général de brigade Satigui dit Moro Sidibé et entrant, le Colonel-major Boukary Kodio a eu lieu le mardi 16 juillet 2019 dans la caserne Chef d’Escadron Balla Koné.

    • lundi 15 juillet
    • 12h00

      Lutte contre la corruption – La Plateforme contre la corruption et le chômage au Mali (PCC), qui regroupe en son sein des associations maliennes, a porté plainte contre près de 8 000 agents de l’État malien qui, selon elle, ne sont pas en conformité avec la loi.

    • dimanche 14 juillet
    • 22h09

      Le Premier ministre, Chef du gouvernement, Boubou Cissé, se rend ce lundi 15 juillet 2019 à Sikasso pour participer aux concertations sur la paix, la sécurité et le développement dans les zones frontalières. Il sera accompagné du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah et celui de l’Integration Africaine, Baber Gano.

    • jeudi 11 juillet
    • 12h31

      La Haute Représentante de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, a entamé mardi 9 juillet une visite dans le Sahel. Lors de cette visite, Mme Mogherini a participé à la réunion ministérielle annuelle UE – G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad). Elle a assuré que l’UE était prête à mobiliser 138 millions d’euros pour la force conjointe G5 Sahel. Elle a également rencontré plusieurs chefs d’État, ainsi que des partenaires européens et des représentants de la société civile et des communautés locales, selon le programme de sa visite. L’UE est un partenaire clé des pays du Sahel, apportant son soutien dans trois domaines principaux. Le deuxième volet, notamment, porte sur le soutien à la sécurité et à la stabilité, grâce à l’appui apporté à la force conjointe du G5 pour le Sahel et aux trois missions relatives à la politique de sécurité et de défense commune : EUTM Mali, EUCAP Sahel Mali et EUCAP Sahel Niger.

    • 12h30

      Trois hélicoptères Chinook britanniques et leur personnel, actuellement en soutien à l’Opération Barkhane de lutte contre le terrorisme dans le Nord du Mali, prolongent leur mission de six mois. C’est qu’annonce un communiqué du ministère britannique de la Défense publié le 8 juillet. Ces hélicoptères apportent une capacité logistique unique à l’opération, permettant aux forces terrestres françaises de fonctionner plus efficacement dans le Sahel, notamment au Niger et au Burkina Faso. Les forces françaises, avec le soutien du Royaume-Uni, mènent la lutte contre l’extrémisme violent dans une région où les militants liés à Al-Qaida et à l’État islamique constituent une menace constante. Le secrétaire britannique à la Défense souligne que « l’instabilité croissante à travers le Sahel est source de souffrances pour les communautés locales et représente une menace réelle pour la sécurité européenne ». Ces trois hélicoptères et la centaine de militaires déployés depuis 2018 vont donc poursuivre leurs missions de transport de fret et de personnel au profit des troupes françaises déployées dans la Bande sahélo-saharienne (BSS). Appréciant cet accompagnement dans une zone difficile, la ministre française des Armées a jugé cette implication importante, « surtout pour les populations qui subissent les violences de groupes terroristes ». De plus en plus, Londres dynamise son soutien aux pays du Sahel éprouvés par le terrorisme et la mauvaise gouvernance. Le Royaume Uni entend renforcer son engagement dans la région pour s’attaquer aux facteurs de la pauvreté et de l’instabilité.

L’Hebdo - édition du 22.07.2021
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter du Journal du Mali et recevez gratuitement toute l’actualité